Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cases Donjon
  • Cases Donjon
  • : Depuis juin 2006, Niort en Bulles promeut la Bande Dessinée dans le Pays Niortais grâce à son club de lecture mensuel et par son rendez-vous annuel de juin : le Festival A2Bulles
  • Contact

Cases Donjon

Les moyens d'action de l'association sont notamment :

• des rencontres régulières permettant aux membres de découvrir er de faire découvrir les diverses formes de bande dessinée sans en privilégier aucune;
• la publication du journal en ligne, Cases-Donjon, servant de support de communication entre les membres et ouvert à tous;
• l'organisation de manifestations culturelles tels que rencontres avec des auteurs, séances de dédicaces, expositions d'oeuvres choisies;
• l'animation pédagogique dans un cadre scolaire ou non.
 

Visiteurs depuis
le 02/06/2006

Recherche

Adhésion à Neb

Contactez l'un des membres du bureau ou obtenez votre carte d'adhérent et votre bulletin d'inscription à la librairie l'hydragon, 15 rue des Cordeliers à Niort - Coût : 30 €

Archives

22 octobre 2006 7 22 /10 /octobre /2006 13:41


1950, la guerre est finie depuis cinq ans. De Brest il ne subsiste plus rien. Des bombardements massifs et des combats acharnés de presque un mois ont anéanti la ville, son port, son arsenal. Brest est un désert. Il faut tout reconstruire.

1950, Brest est un immense chantier. De la ville fortifiée, aux ruelles étroites, une nouvelle ville va surgir, orthogonale, rectiligne, ordonnée, moderne, ce sera Brest-la-Blanche, qui deviendra très vite, Brest-la-grise. Des milliers d'ouvriers travaillent sur les chantiers.

1950, c'est la grève. Les chantiers sont immobilisés, les ouvriers de l'Arsenal rejoignent le mouvement. De violents affrontements surviennent lors des manifestations.Le 17 avril, le drame se produit. La police tire sur la foule, blessant plus de vingt personnes et tuant un homme. Édouard Mazé.


Le lendemain, appelé par la CGT pour tourner un film sur le mouvement, René Vautier débarque clandestinement à Brest (il est alors recherché par la police suite à un premier film documentaire, Afrique 50, témoignage sans concessions du système colonial français d'après guerre). René arrive dans une ville en état de siège. Le lendemain, ont lieu les obsèques d'Édouard Mazé. Une foule immense, un peuple entier accompagnera son cercueil.

Une nouvelle sortie chez Futuropolis, avec Davodeau au dessin... forcément cela attire l'attention.

J'ai bien aimé cet album pour son coté historique et journalistique. Il y a un très gros travail documentaire et le dossier en fin d'ouvrage est remarquable. De même, j'apprécie toujours autant le dessin de Davodeau.

Par contre cela ne m'a peu touché... même si c'est clairement l'objectif de l'album ou du moins dans sa construction. A un moment donné, c'est même un peu excessif dans la démonstration avec un jeu de répétition et de mise en page.

"Chute de Vélo" ou "Mauvaises Gens" m'avaient sans doute plus touché parce que la trame se déroule chez moi et  j'en connais l'environnement social, culturel et même géographique. De ce fait, pour "Un Hommes est Mort", j'ai du mal à resituer l'histoire dans son contexte, où alors je n'en ai pas la même vision. Soit c'est trop militant soit pas assez... c'est à la fois trop manichéen et pas assez passionné.

Ceci dit, cela reste un très bel album et un travail de mémoire exemplaire... et à lire absolument.

Partager cet article

Repost 0

commentaires