Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cases Donjon
  • Cases Donjon
  • : Depuis juin 2006, Niort en Bulles promeut la Bande Dessinée dans le Pays Niortais grâce à son club de lecture mensuel et par son rendez-vous annuel de juin : le Festival A2Bulles
  • Contact

Cases Donjon

Les moyens d'action de l'association sont notamment :

• des rencontres régulières permettant aux membres de découvrir er de faire découvrir les diverses formes de bande dessinée sans en privilégier aucune;
• la publication du journal en ligne, Cases-Donjon, servant de support de communication entre les membres et ouvert à tous;
• l'organisation de manifestations culturelles tels que rencontres avec des auteurs, séances de dédicaces, expositions d'oeuvres choisies;
• l'animation pédagogique dans un cadre scolaire ou non.
 

Visiteurs depuis
le 02/06/2006

Recherche

Adhésion à Neb

Contactez l'un des membres du bureau ou obtenez votre carte d'adhérent et votre bulletin d'inscription à la librairie l'hydragon, 15 rue des Cordeliers à Niort - Coût : 30 €

Archives

28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 18:13
Coup d'Coeur Or

12.12.08

AZIMUT -  LUPANO & ANDREAE

Transporté. C'est sans doute l'état dans lequel on ressort de la lecture d'Azimut de Lupano et Andreae. Leur univers, parfaitement construit et visiblement longuement réfléchi, dépeint une histoire onirique où il est question de perte du pôle et de quête du temps. Les trajectoires de chacun des personnages, l'explorateur, l'artiste, le roi, la princesse voleuse, le major, le savant, s'entremêlent habilement et tissent les lignes d'un scénario riche et prometteur.
À part dans la sélection jeunesse du club, car destiné à un public plus âgé que les autres albums, Azimut s'est distingué par ses qualités indéniables. L'intrigue, foisonnante, trop pour certains, transporte rapidement le lecteur et le laisse avec l'inextinguible envie de connaître la suite. On reste à la fois impatient et craintif face au prochain album tant celui-ci recèle de promesses.
Ce que les membres du club ont aimé :
    - l'inventivité du scénario et de l'univers créé par les auteurs,
    - la très belle réalisation graphique d'Andréae.
Ce que les membres du club ont moins aimé :
    - un foisonnement scénaristique donnant pour certains une impression de fouilli.
Dans le même style :
    - les autres BDs d'Andreae,
    - l'univers de Lewis Caroll,
    - Le passager de Vink,
    - L'hiver d'un monde de Mazan,
    - Les gardiens du maser de Fresato,
    - Philémon de Fred pour l'aspect onirique.

Coup d'Coeur 
Argent
12.12.07

L'ENFANT CACHEE  - LIZANO, DAUVILLIER & SALSEDO

Dounia est une grand-mère heureuse qui, un soir d'insomnie, console Elsa, sa petite-fille, d'un cauchemar et lui raconte le sien : son enfance pendant la seconde guerre mondiale. Dounia est juive et ses parents seront raflés en 42, seule sa mère reviendra des camps. Les voisins de la famille sauveront la petite au péril de leur vie.
BD très bien faite, trop peut-être pour certains lecteurs : une BD de remise de prix scolaires de fin d'année. A noter qu'elle a obtenu le prix BD des jeunes collégiens du Poitou-Charentes décerné lors du dernier FIBD. Un traitement graphique de qualité et original, en relation avec le point de vue développé dans l'album : celui de l'enfant, est une des réussites de cet album. C'est l'histoire d'une enfant juive racontée pour des enfants de son âge (8- 10 ans). Le récit est centré sur l'enfance pendant cette période trouble : comment Dounia vit-elle et ressent-elle ce qu'il se passe autour d'elle ? Tel est le propos. Cela permet ainsi plusieurs niveaux de lecture et un enfant peut donc lire sans avoir besoin d'aide, c'est une autre réussite de cette BD. Evidemment, le sujet a été traité de nombreuses fois et certains l'ont fait remarquer mais l'objectif ici est de transmettre aux nouvelles générations au moment où les témoins de cette période historique disparaissent. Une leçon d'histoire et d'humanisme qui arrive en deuxième position du club de lecture jeunesse.

Coup d'Coeur Bronze

12.12.05 

HILDA ET LA PARADE DES OISEAUX - LUKE PEARSON

Hilda est une petite fille aux cheveux bleus. D'un réveil à l'autre, Un beau jour, elle déménage en ville. L’héroïne essaie de s'acclimater dans ce milieu urbain où tout lui est étranger, depuis les habitudes des enfants de son âge à la fête locale : la parade des oiseaux. Or, au hasard d'un jeu d'enfant, un corbeau sur un arbre perché... tombe. L'oiseau parle, jure qu'il vole, mais ses ailes le trahissent. Le cadre est posé. La jeune aventurière et son acolyte ailé vont aller de péripéties en péripéties dans une ville sans nul autre pareil, où les lions de sel s'égare et où le roi des ras rode.
Le monde dans lequel évolue Hilda, c'est un peu le nôtre, avec ses villes et ses hommes, mais c'est surtout le sien. Un monde où l'onirisme nourrie la fable. Un monde où une enfant aux cheveux bleus devient l'occasion de repenser le mode de vie urbain, si éloigné de la nature et ses mystères. Luke Pearson, illustrateur et dessinateur britannique, signe ici son deuxième tome d'Hilda chez les éditions Nobrow. L'univers dans lequel nous transporte l'auteur est à la fois dépaysant, confortable et poétique. Il est le monde imaginaire dans lequel l'enfant que nous sommes, indépendamment de notre âge, a envie de s'abandonner. On retrouve l'esprit d'auteur comme Hayao Myazaki dans le scénario et l'ambiance de l'ouvrage. Celle d'une enfant qui porte en elle une fougue et des valeurs qui viennent à manquer au monde qui l'entoure, une Shihiro aux cheveux bleus. Cette bande dessinée pour enfant a les défauts de ses qualités: son trop de légèreté et de candeur la faisant flirter avec une légère futilité. N'est-ce pas là le moment où le réveil sonne et le rêve s'arrête?

  12.12.06

BOULE A ZERO - ERNST & ZIDROU

Zita, adolescente d’origine marocaine, souffre d’une sorte de leucémie et est pensionnaire depuis maintenant neuf ans de l’hôpital, rebaptisé selon ses mots "La Gaufre". « Boule à zéro », son surnom, demande peu d'explications et souvent on la prend  pour un garçon ce qu’elle déteste par dessus tout. Espiègle et malicieuse, elle n’a pas oublié de trouver à chacun, malades comme personnels soignants, un petit surnom que tous ont adopté. Son quotidien est celui des enfants gravement malades à cela s'ajoute des peines de cœur  : 1ers émois et absence d'une mère. BD dans l'esprit des Profs ou des Toubibs, publiée chez le même éditeur, avec un traitement graphique gros nez sans originalité. Cependant des aspects de la vie des patients sont bien sentis et c'est avec une certaine sensibilité que la vie de Zita est évoquée. Humour et tendresse sont au rendez-vous, apitoiement et larmoiement sont évités. Des lecteurs du club se sont laissé porter par le récit même si certains se demandent si une série sur le sujet - un tome 2 est sorti en janvier - n'est pas un peu exagéré. En effet, des éléments secondaires (l'histoire d'amour de la mère, le racisme de la voisine de chambre) au récit sont déjà abordés dans ce premier tome et cela ne va-t-il s'amplifier par la suite ?
"Boule à zéro" finit bon dernier du club jeunesse car il y avait de la concurrence.

Partager cet article

Repost 0
Published by NIORT'en Bulles - dans Club de lecture
commenter cet article

commentaires