Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cases Donjon
  • Cases Donjon
  • : Depuis juin 2006, Niort en Bulles promeut la Bande Dessinée dans le Pays Niortais grâce à son club de lecture mensuel et par son rendez-vous annuel de juin : le Festival A2Bulles
  • Contact

Cases Donjon

Les moyens d'action de l'association sont notamment :

• des rencontres régulières permettant aux membres de découvrir er de faire découvrir les diverses formes de bande dessinée sans en privilégier aucune;
• la publication du journal en ligne, Cases-Donjon, servant de support de communication entre les membres et ouvert à tous;
• l'organisation de manifestations culturelles tels que rencontres avec des auteurs, séances de dédicaces, expositions d'oeuvres choisies;
• l'animation pédagogique dans un cadre scolaire ou non.
 

Visiteurs depuis
le 02/06/2006

Recherche

Adhésion à Neb

Contactez l'un des membres du bureau ou obtenez votre carte d'adhérent et votre bulletin d'inscription à la librairie l'hydragon, 15 rue des Cordeliers à Niort - Coût : 30 €

Archives

31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 15:56
Coup d'Coeur Or

13.04.05

ABADDON -  SHADMI

Le nom Abaddon provient du mot hébreu אבדון, signifiant « destruction » ou « abîme ». Le nom grec correspondant est Apollyon (le destructeur). Ce nom est aussi utilisé comme nom propre pour désigner l'ange exterminateur de l'abîme dans l'Apocalypse de Saint-Jean. Mais il sert surtout et avant tout à désigner la BD du jour !
Ter, un ancien militaire, cherche une colocation. Il intègre immédiatement un appart, dès la 1ère visite. Mais quel appartement, sans fenêtre, avec des colocs tous bizarres qui ne font rien de leur vie et pour cause … on ne sort pas de cet appartement.
Une tension est palpable, lourde, sexuelle, primale, primitive, captivante. Un jeu de couleur étrange, gris-vert et rose pour ce qui est attirant. Ce tome se suffit à lui-même mais l'auteur annonce toutefois un deuxième et dernier tome. Peut-être aurons-nous la réponse à ce qu'est cet irréel purgatoire ?

Cela nous a fait penser des films :
- Délicatessen
- Cube
à des séries :
- Le prisonnier
- Person unknow
à un réalisateur :
- Cronenberg
L'enfer c'est les autres...

Coup d'Coeur 
Argent
13.04.03

HEAVY METAL - SECHERESSE

S'il y a bien un terme qui symbolise cet ouvrage, c'est "Yault !" à la fois très moderne dans sa sonorité et bien daté dans sa façon de l'orthographier. Car il s'agit bien ici d'une saga historique, celle de La Hire (Étienne de Vignolles), compagnon bourrin d'une Jeanne d'Arc illuminée, revisitée pendant 3 ans par un Top Chef du dessin efficace à la Sfar et de la couleur qui éclabousse. La Hire est vraiment détestable mais attachant, violeur et amoureux, pourfendeur de Godons et poète fleur bleue au code d'honneur impeccable. Il est accompagné par le non moins hallucinant Xaintrailles, dans la même veine du chevalier mononeuronal mais bougrement efficace.
Heavy metal ne s’éloigne pas de l'histoire de la guerre de 100 ans mais garde un côté fun en se permettant quelques clins d’œils contemporains (armure D&G, toison en léopard blanc...). Seule la conclusion du récit diffère a priori.
Le club de lecture a bien apprécié ce livre qui termine second de la sélection.
A noter : Loïc Sécheresse était présent sur le festival à 2 bulles 2013.
Références évoquées : Jeanne d'Arc par Luc Besson, Sfar, Red Bull
Note post club de lecture (extrait de Wikipedia) : Dans les jeux de cartes, La Hire est le valet de cœur.

Coup d'Coeur Bronze

13.04.04 

IRON - VIDAURRI

 

Iron ou la guerre d’après est une histoire d’espionnage dans de somptueux paysages enneigés d’aquarelle de bleu, de gris. L'auteur sur quatre chapitres va nous raconter l’histoire d’un petit groupe d'activistes qui tente de résister à l'oppression, et qui prépare un attentat. Les personnages mis en scène sont animalisés. Ils sont partagés entre fidélité à leurs idéaux et la tentation de l'abandon. C’est également une histoire de famille entre un père héros de résistance et ces deux enfants, ou se pose la question de suivre ou ne pas suivre l’héritage psychologique que nous laisse nos parents.

Malgré un avis mitigé au sein du club de lecture il arrive en deuxième position ex aequo.
Ceux que les membres du club ont aimés :
-    Esthétisme du graphisme
Ceux que les membres du club ont moins aimés :
-    La couverture très fragile
-    Pour certains un peu de difficultés à rester dans l’histoire

  13.04.01

CANICULE - VAUTRIN/BARU

Canicule de Baru chez Casterman. Le jour où il débarque dans une ferme beauceronne, lesté d’une petite fortune, le gangster Jimmy Cobb pense se mettre à l’abri de ses poursuivants. C’est exactement le contraire qui va se produire : confronté à une famille de « ploucs » que taraudent la cupidité et la lubricité, déglinguée par les pulsions et les frustrations en tous genres, le malheureux Jimmy a du souci à se faire...
Certains se souviennent du roman avec les textes lumineux de Jean Vautrin, du film noir remarquable d’Yves Boisset de 1984 (et quels acteurs ! Lee Marvin, Victor Lanoux, Miou-Miou, Jean Carmet, Bernadette Lafont et les dialogues d’Audiard…)  et des précédentes parutions de Baru  ( L'Autoroute du Soleil, de Quéquette Blues ou de Fais péter les basses, Bruno!) ,pour considérer que cet album est un peu tiède et pas à la hauteur  des ambitions.
Peut-être pour ceux qui n’ont pas en tête ni le film ni le roman, le trait de Baru est en totale adéquation avec le scénario. Les personnages ont des gueules. C’est  glauque comme le veut le roman.  Les couleurs rappellent le soleil de plomb. Ils ont aimés
Le résultat, un vote tiède, l’album termine quatrième au pied du podium.


  13.04.02

GRIFFE BLANCHE - LETENDRE/TADUC

Dans un univers fantastique proche de celui du Japon féodal, le jeune Taho nourrit l'espoir de venger la mort de ses parents entre deux chasses au dragon. C'est dans l'une d'elle que lui échoit une mission dont dépend le maintient de l'équilibre entre humains et dragons. Épaulé par la combatante Griffe Blanche, ils devront contrer les plans du vilain de l'histoire pour pouvoir mener leur quête à bien.
C'est peu dire que la griffe n'a pas accroché les lecteurs du club. L'idée de départ, quoique bonne, se révèle assez mal exploitée, rendant cette BD assez maigre. Les personnages sont peu attachants entre le faux héros qu'est Taho et cette Griffe Blanche qui fait bien pâle figure. Si les dessins, les personnages et quelques aspects du scénario se rapprochent de Chinaman, cette autre série de Le Tendre et TaDuc est bien mieux construite. Dans des univers d'héroïc fantasy proches, on préfèrera le classique Lanfeust ou encore La geste de Chevaliers Dragons.
Ce que les membres du club ont aimé :
* le dessin.
Ce que les membres du club ont moins aimé :
* la faiblesse du scénario,
* le manque d'épaisseur des personnages.
Dans le même style :
* Chinaman des mêmes Le Tendre & TaDuc,
* Lanfeust,
* La geste de Chevaliers Dragons.

Partager cet article

Repost 0
Published by NIORT'en Bulles - dans Club de lecture
commenter cet article

commentaires