Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cases Donjon
  • Cases Donjon
  • : Depuis juin 2006, Niort en Bulles promeut la Bande Dessinée dans le Pays Niortais grâce à son club de lecture mensuel et par son rendez-vous annuel de juin : le Festival A2Bulles
  • Contact

Cases Donjon

Les moyens d'action de l'association sont notamment :

• des rencontres régulières permettant aux membres de découvrir er de faire découvrir les diverses formes de bande dessinée sans en privilégier aucune;
• la publication du journal en ligne, Cases-Donjon, servant de support de communication entre les membres et ouvert à tous;
• l'organisation de manifestations culturelles tels que rencontres avec des auteurs, séances de dédicaces, expositions d'oeuvres choisies;
• l'animation pédagogique dans un cadre scolaire ou non.
 

Visiteurs depuis
le 02/06/2006

Recherche

Adhésion à Neb

Contactez l'un des membres du bureau ou obtenez votre carte d'adhérent et votre bulletin d'inscription à la librairie l'hydragon, 15 rue des Cordeliers à Niort - Coût : 30 €

Archives

1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 12:15
Coup d'Coeur Or

Hector Umbra

Hector Umbra

d'Uli OESTERLE.
Uli OESTERLE publie ici la compilation de trois histoires du décalé Hector Umbra : Osaka, Contrées étrangères et La folie semi-automatique.
L'histoire raconte l'aventure d'un homme à la recherche d'un vieil ami possédé par des créatures fantastiques. Sa quête se construit autour de ses visions fantasmagoriques et se calque sur la psychologie du personnage. Ce périple le conduira à tout mettre en œuvre pour sauver Osaka à l'aide de leurs amis communs...
A la quasi-unanimité, cet album mérite clairement sa première place ce mois-ci.
Le graphisme est efficace, sans superflu et très personnel. Certains y ont vu un petit côté BRÜNO et ALFRED. Les couleurs et le découpage sont bien faits. La construction de l'histoire entraine rapidement le lecteur à s'y engouffrer.
Un album incontournable !

Coup d'Coeur Argent

Laser Ninja

Lou! tome5 "Laser Ninja"

de Julien NEEL
Le coup de cœur argent de ce mois-ci a été décerné à l'album jeunesse de la sélection. Même si le lectorat ciblé (disons les jeunes filles en bouton) ne correspond pas vraiment à la moyenne d'âge du Club, nos commentaires ont été plutôt élogieux.
Lou !, c'est très fille, avec du rose et plein d'autres couleurs, ça peut faire mièvre ou cucul, c'est pour les enfants, pourtant... nous avons retrouvé avec plaisir, pour certains découvert, notre Titeuf au féminin et ses grandes aventures du quotidien. Comme d'habitude, l'histoire est traitée de façon légère, et il est toujours agréable de voir que Julien Neel ne tombe pas dans les caricatures des schémas traditionnels familiaux. L'univers est résolument actuel, et les thèmes abordés parlent à tous.
Contrairement à d'habitude, on ne voit pas vraiment Lou mûrir : cet album n'est pas centré sur elle. Sa mère est la véritable héroïne, et on en apprend plus sur elle grâce à son vieux journal intime. Ce changement de système de narration est intéressant, même si l'histoire traîne peut-être un peu en longueur : Laser ninja est un album de transition et le manque de réponses est frustrant. Certains fans de la première heure n'ont pas vraiment été touchés.
Cependant Lou ! est une série qui sort résolument du lot, et nous sommes très heureux  qu'elle ait été récemment saluée par le Fauve d'or Jeunesse.
Coup d'Coeur Bronze

Perdus sur l ile deserte

Perdus sur l'île déserte.

de Martin VIDBERG.
Coup de coeur Bronze pour les "patates" de Martin Vidberg.
"Perdus sur l'île déserte" est l'adaptation papier du blog de l'auteur (http://www.martinvidberg.com) où l'on peut suivre les aventures des patates crashées sur une île soit disant déserte, comme dans la célèbre série TV Lost. Comment les rescapés vont-ils survivre?
Utilisant le principe d'une page une blague, cette BD est remplie de références et autres jeux de mots débiles inégaux mais plutôt efficaces.
Les termes "drôle" et "léger" résument l'avis du club qui a cependant reproché la rapidité de lecture de l'album et son prix 13€ un peu élevé pour une si petite BD.
Perdus ne restera pas dans les annales mais a tout de même le mérite de faire sourire voir rire et ça fait du bien en cette période hivernale !

 
Lorsque nous vivions ensemble

Lorsque nous vivions ensemble tome1
de Kazuo Kamimura.

4ème mais à seulement 3 points du podium, le manga de la sélection a divisé les lecteurs.
Récit en 3 tomes du japonais Kamimura, auteur entre autre de "Lady Snowblood" chroniqué lors du club de lecture de février 2008.
Lorsque nous vivions ensemble raconte le début de la libération des moeurs à Tokyo dans les années 70 par le biais d'un couple, Kyoko (21 ans) et Jiro (23 ans), vivant en concubinage. Une situation plutôt mal vue à cette époque.
Cette période de perte des repères dévoile les dérives de la société jusque-là cachées. Des thèmes durs comme l'inceste, le suicide, la mort mais aussi la liberté et l'amour sont abordés.
Kamimura mélange les ambiances légères et sombres, parfois glauques mais il reste centré sur l'amour dans un style très contemplatif et poétique. Son dessin est fin et sans fioriture proche des estampes japonaises classiques. Il maitrise la progression du récit et utilise une mise en page cinématographique qui guide le lecteur.
Pourtant la noirceur a pesé sur les membres du club qui ont eu le sentiment de manquer d'oxygène pendant la lecture où seules les scènes d'érotisme permettaient de respirer. Les 700 pages sont parfois difficile à avaler sans faire de pause. La parution hebdomadaire dans les années 70 au japon devait être plus digeste. On retiendra néanmoins le témoignage historique qu'il apporte.

  Le roi n embrasse pas-L ancien temps

Le roi n'embrasse pas (L’Ancien Temps tome.1)
de Joann SFAR

Joann SFAR, le co-fondateur de l'association qui vient de s'essayer au cinéma avec le film Gainsbourg, entame ici une nouvelle série, "l'ancien temps" avec pour premier tome : le roi n'embrasse pas.
Une histoire/conte médiéval fantastique où Cassian, le jeune héros naïf, part à la recherche de la belle Nadège qui n'en fait qu'à sa tête. Ce monde imaginaire est forcément peuplé d'êtres plus étranges les uns que les autres : loup/sorcier, dieu cyclope, serpent/épée…
De l'avis quasi général, c'est un album sans saveur qui pour le mieux, se laisse lire. Visuellement, ce n'est déjà plus de la Bande Dessinée et si il se veut Roman Graphique c'est pour mieux privilégier le texte et flirter avec un trait naïf et approximatif.
Sur la forme, l'histoire est bien écrite mais sur le fond elle semble ne posséder aucune construction voir même réinventée au fur et à mesure. Même les plus fans de l'auteur du Chat du rabbin (qui reste la référence) ne seraient pas prêts à débourser 22€ pour cet album. En bref, un livre pour les fans inconditionnels de l'auteur.

Partager cet article

Repost 0
Published by NIORT'en Bulles - dans Club de lecture
commenter cet article

commentaires