Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cases Donjon
  • Cases Donjon
  • : Depuis juin 2006, Niort en Bulles promeut la Bande Dessinée dans le Pays Niortais grâce à son club de lecture mensuel et par son rendez-vous annuel de juin : le Festival A2Bulles
  • Contact

Cases Donjon

Les moyens d'action de l'association sont notamment :

• des rencontres régulières permettant aux membres de découvrir er de faire découvrir les diverses formes de bande dessinée sans en privilégier aucune;
• la publication du journal en ligne, Cases-Donjon, servant de support de communication entre les membres et ouvert à tous;
• l'organisation de manifestations culturelles tels que rencontres avec des auteurs, séances de dédicaces, expositions d'oeuvres choisies;
• l'animation pédagogique dans un cadre scolaire ou non.
 

Visiteurs depuis
le 02/06/2006

Recherche

Adhésion à Neb

Contactez l'un des membres du bureau ou obtenez votre carte d'adhérent et votre bulletin d'inscription à la librairie l'hydragon, 15 rue des Cordeliers à Niort - Coût : 30 €

Archives

3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 13:12
Coup d'Coeur Or

13.12.01

CHARLY 9 -  GUÉRINEAU & GUÉRINEAU

Charly 9 adaptation très fidèle du roman éponyme de Jean Teulé, nous raconte la sombre histoire d’un roi tragiquement célèbre.
Sur un ton de tragicomique, l’auteur nous intéresse au sort de Charles (roi de France au 16ème siècle) qui à 22 ans, sur les conseils de son entourage va commanditer le massacre de la Saint-Barthélemy… Karma, destinée, fatalité il ne lui reste en tout et pour tout un an à vivre avec ce lourd poids sur ses épaules.
Cette BD a été plus que bien accueilli par notre club (number 1), de part son ton léger, ses références historiques (et oui Charly chassait bien dans ses appartements), son dessin… peut être un peu trop lisse et des écarts un peu trop fictionnels (selon certains). En tout cas nous sommes d’accord : l’ampleur de sa maladie prend des proportions dignes d’un blockbuster américain. Et pour une fois il manque un livret documenté à la fin de cette bd, il y en a partout sauf là où l'attend. 
Coup d'Coeur 
Argent
13.12.04

LA PROPRIÉTÉ - RUTU MODAN

Après la mort de son fils, Regina Segal quitte Israël avec sa petite fille Mica, pour Varsovie, pour tenter de récupérer la propriété dont ses parents avaient été spoliés en 1939. Mais visiblement, cette grand-mère irascible et imprévisible, est en Pologne pour tout autre chose… Dans cette ville moderne, maintenant inconnue, Régina part à la recherche de son passé… On suit avec plaisir les deux femmes dont les rapports, décrits avec beaucoup de finesse et de délicatesse, vont évoluer, ainsi que toute une galerie savoureuse de personnages. Malgré le sujet, le récit est léger et drôle, impertinent et d’une ironie piquante. Avec une ligne claire et un trait expressif, l’auteure navigue entre le récit d’espionnage, la chronique sociale, en passant par la romance et le vaudeville. Comme dans son précédent ouvrage Exit wounds, on apprécie sa façon unique et touchante de raconter. Cet album a séduit la majorité du club. Cependant, l’un de nous aurait aimé que la toile de fond historique soit plus développée, et un autre a jugé les personnages secondaires moins intéressants, voire trop caricaturaux.

Coup d'Coeur Bronze

13.12.05 

AINSI SE TUT ZARATHOUSTRA - NICOLAS WILD

Du zoroastrisme, on ne connaît guère que Zarathoustra de par l'œuvre de Friedrich Nietzsche « Ainsi parlait Zarathoustra » pour les plus philosophes d'entre nous, et pour les autres par la symphonie du même nom par Richard Strauss qui sert de générique au film « 2001, l'Odyssée de l'espace » de Stanley Kubrick. Il s'agit pourtant d'une religion, dont le prophète est ce fameux Zarathoustra et dont l'origine et l'histoire plus contemporaine, spécialement en Iran, vont nous être contés dans cette BD par Nicolas Wild. Les personnages, fictifs pour la plupart, et leur histoire ont été inspirés à la fois de faits d'actualité réels et par le voyage de l'auteur en Iran. On découvre ainsi, sur cette trame semi-fictionnelle, le procès du meurtrier d'un personnage mis en scène comme un des promoteurs du zoroastrisme. C'est surtout un prétexte pour dépeindre cette mouvance religieuse réprimée dans par la théocratie des mollah et dont de nombreux chefs de file ont été assassinés de par le monde.
La BD reste assez conventionnelle. C'est d'ailleurs le principal reproche qui lui a été fait par le club. Le personnage principal et l'auteur tel qu'il s'y dépeint sont tous deux assez lisses et sans doute trop parfaits pour qu'on développe une réelle empathie à leur égard. Néanmoins, à la manière des Chroniques de Guy Delisle, on suit cette histoire avec intérêt pour tout ce qu'elle nous apprend sur l'Iran, mais surtout sur cette religion très méconnue, alors qu'il s'agit de la première religion monothéiste et qu'elle a sans doute largement inspirée les grandes mouvances islamiste, juive et chrétienne. Le dessin est sympathique et le sujet bien traité. Quelques clins d'œil et touches d'humour parsèmes les pages, tout en restant très loin du très déjanté Kaboul Disco.
Ce que les membres du club ont aimé :
* se cultiver sur une sujet méconnu de manière plaisante,
* un scénario qui se suit avec intérêt,
* un dessin simple, mais efficace.
Ce que les membres du club ont moins aimé :
* le côté lisse des personnages,
* l'aspect un peu décousu de ce qui touche au procès.
Dans le même style :
* les « Chroniques de » et autres Shenzhen de Guy Delisle,
* les 3 tomes du Photographe de Didier Lefèvre, Emmanuel Guibert et Frédéric Lemercier.

  13.12.03

GOGGLES - TETSUYA TOYODA

Des gamins qui recueillent le dieu de la misère, une future mariée qui recherche son ancien voisin, un chômeur qui se retrouve obligé de s’occuper une petite fille à lunette renfermée dans son mutisme *respire* et un vieil homme à la recherche de sa madeleine de Proust.
Voilà, pas facile de résumer un recueil de nouvelles dessinées… par contre, il est plus aisé de les lire. Happé par la langueur des récits, on lit six tranches de vie, tantôt intimistes, tantôt burlesques, mais surtout remplies de sensibilité. Tetsuya Toyada nous offre un dessin efficace, mais néanmoins doux, atmosphérique pour arriver rendre le quotidien presque poétique.
Le choix de l’éditeur, faire de six histoires courtes sans trop de rapport entre elles semble être la seule ombre au tableau, rendant la suite de lectures quelque peu inégale.
Dans le même genre : Undercurrent (du même auteur), la fin du monde avant le lever du jour (Inio Asano).
  13.12.02

JONATHAN T16 - COSEY

Partager cet article

Repost 0
Published by NIORT'en Bulles - dans Club de lecture
commenter cet article

commentaires