Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cases Donjon
  • Cases Donjon
  • : Depuis juin 2006, Niort en Bulles promeut la Bande Dessinée dans le Pays Niortais grâce à son club de lecture mensuel et par son rendez-vous annuel de juin : le Festival A2Bulles
  • Contact

Cases Donjon

Les moyens d'action de l'association sont notamment :

• des rencontres régulières permettant aux membres de découvrir er de faire découvrir les diverses formes de bande dessinée sans en privilégier aucune;
• la publication du journal en ligne, Cases-Donjon, servant de support de communication entre les membres et ouvert à tous;
• l'organisation de manifestations culturelles tels que rencontres avec des auteurs, séances de dédicaces, expositions d'oeuvres choisies;
• l'animation pédagogique dans un cadre scolaire ou non.
 

Visiteurs depuis
le 02/06/2006

Recherche

Adhésion à Neb

Contactez l'un des membres du bureau ou obtenez votre carte d'adhérent et votre bulletin d'inscription à la librairie l'hydragon, 15 rue des Cordeliers à Niort - Coût : 30 €

Archives

20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 13:26
Coup d'Coeur Or

14.01.01

  DOCTEUR RADAR -  BEZIAN & SIMSOLO

Docteur Radar tueur de Savants nous plonge dans une histoire à la Fantomas dans les années d'après 1ère guerre mondiale. Cette plongée se fait d'autant plus faciliment que l'intrigue est balisée, avec des héros bien caractérisés et des méchants bien... méchants, le tout dans une faune "apache" des plus glauque avec attitudes tranchées et surnoms à l'avenant. Même si on sent bien la volonté de faire évoluer les personnages  à partir d'un "background" cohérent, on regrettera seulement, et justement, le manque d'audace de l'histoire qui peine à sortir des sentiers battus. Peut-être un côté plus noir aurait pu donner au scénario le petit plus qui l'aurait sorti du lot. Malgré tout, l'album nous tient par la main pour nous emmener au bout de son chemin.
Mais c'est sans doute plus la virtuosité de Bézian qui y contribue. L'extraordinaire dessin tout en mouvement nous entraine dans son tourbillon jusqu'à la fin et nous laisse enfin, extenués, nous disant "ouf, quel artiste". Cela a aussi ses inconvénients comme devoir se concentrer pour reconnaître les protagonistes. Ces tout petits défauts oubliés, on reste pantois devant le travail sur les couleurs, une pseudo monochromie admirable de simplicité apparente et qui pourtant rend les ambiances encore plus profondes. Et surtout on est happé par le dessin en mouvement, tellement cinématographique pour s'attend presque à ce que les cases bougent ou que les personnages en sortent.
En conclusion, le club le classe sur la première marche du podium en le considérant comme un des meilleurs albums 2013 graphiquement avec une petite faiblesse scénaristique.
Coup d'Coeur 
Argent
14.01.03

MAX WINSON - JEREMIE MOREAU

Avec son visage angélique et sa coupe de cheveux en forme d’étoile (symbole omniprésent dans l’ensemble des planches), Max est LE joueur de tennis incontournable, connu à l’échelle mondiale et dont les matchs suscitent les passions les plus folles. Lui qui n’a jamais perdu un match depuis…
Le monde tourne autour de lui et de ses victoires perpétuelles. Elevé par un entraîneur de père totalement fou et tyrannique, la bulle dans laquelle vit Max éclate.
Attendu depuis le singe de Hartlepool, Jeremy Moreau parvient à maintenir le cap. Et malgré son jeune âge il fait preuve d’une maturité certaine dans sa manière de voir les choses.
Ce 1er tome pourrait se suffire à lui même, mais on attend quand même avec impatience la suite. En effet, la chute laisse planer des interrogations bien relayées au sein de notre club car deux interprétations sont apparues. Et que va-t-il aborder dans ce second tome ?

Coup d'Coeur Bronze

14.01.02 

LUNE L'ENVERS - BLUTCH

Lantz est auteur de bande dessinée. Plus précisément il est l'auteur du succès planétaire : « le nouveau nouveau testament ».
Pressé d'écrire la suite par sa maison d'édition Media Mondia, notre artiste est miné par une panne d'inspiration qui lui vaut d'être débarqué de sa propre série. Ne lui restent que ses frustrations ... Lui le génie du 9e art, lui le pivot central de l'économie moderne, lui l'amant magnifique ne serait-il qu'un pleutre ?
Attention « Lune l'envers » est un album dense, complexe. Si le graphisme a fait l'unanimité au sein du club de lecture, le fond a été sujet à discussion.
BD d'anticipation, ce one-shot décrit dans un monde proche, un brin déluré, une industrie culturelle cynique et  productiviste (Blutch aurait-il des comptes à régler ?) et aborde la thématique du temps qui passe et de son acceptation.
Ardu dans l'approche et la lecture (gestion de la temporalité) cet album est trop complexe pour beaucoup mais aussi riche et intéressant pour les autres. Original et captivant, il se place à la troisième place de la sélection

  14.01.04

BEFORE WATCHMEN - DARWYN COOKE

En 176 planches, le 1er volume de la série Before Watchmen (sur 8 volumes parus), est en fait la compilation des épisodes 1 à 6 de la série US Minutemen. Dans ce préquel à la série phare Watchmen (Alan Moore et Dave Gibbons), Darwyn Cooke à la fois au scénario et au dessin se propose de révéler les secrets les plus scabreux des justiciers rétro que sont le Comédien, le Hibou, le Spectre Soyeux, Capitaine Métropolis, le Juge Masqué, l'Homme Insecte, la Silhouette et Bill Dollar. Ceux-ci sont en fait des citoyens ordinaires qui se sont costumés et réunis en une organisation, les Minutemen, avec une réussite finalement toute mesurée...
Pour le membres du club de lecture, Watchmen est présenté comme une série de référence, conseillée à tous ceux qui n'auraient pas encore plongé dans l'univers sombre et pré apocalyptique d'Alan Moore. Il y avait donc un risque à produire des préquel à cette série, risque finalement plutôt bien géré puisque les 6 épisodes sont agréables à lire et que les personnages sont assez fouillés. Il existe cependant quelques longueurs, et l'univers particulier des comics avec héros déguisés n'étant pas du goût de tous font que cet ouvrage reste au pied du podium de la sélection.
  14.01.05

EUREKA - HITOSHI IWAAKI 


Dans les années 90, le mangaka Hitoshi Iwaaki s’est fait connaître grâce au seinen « Parasite ». Il revient sur le devant de la scène en 2002 avec Eurêka !, un one-shot historique qui lui permet de s’essayer à ce style de récit. Il poursuit donc dans cette voie avec une nouvelle série historique basée sur la vie d’Alexandre le grand. Cette dernière est actuellement en cours de diffusion au japon (8 vol.) et fut saluée par le prix culturel Osamu Tezuka en 2012.
« Eurêka ! » relate le siège de Syracuse effectué par les Romains durant la deuxième Guerre punique, de 213 à 212 avant JC. Le récit est vu par un jeune spartiate, qui se retrouve l’élève d’Archimède durant le siège. Si les évènements sont fidèles à l’histoire notamment la stratégie de Marcus Claudius Marcellus et la fin d’Archimède, le mangaka se donne plus de liberté avec les personnages secondaires et les fameuse inventions du génie.
Le point fort de ce manga est sa facilité de lecture. Il est aisé de suivre les pérégrinations du jeune élève, ce qui apporte naturellement touche pédagogique au récit sans tomber dans le didactique. D’ailleurs, bien que terminant dernier de ce club lecture, « Eurêka ! » a animé les débats sur la véracité de tel ou tel point historique. Il aura eu le mérite de susciter la curiosité des lecteurs. Si la fin d’Archimède n’a pas prêté à discussion, l’utilisation des miroirs déjà plus. Bien que l’anecdote soit documentée, elle n’était techniquement pas réalisable (surtout à l’époque). Mais il est vrai qu’utiliser ce stratagème pour agrémenter le récit est tentant (et déjà utilisé dans La chute de Brek Zarith). Quant à l’authenticité du strabisme d’Hannibal… la question reste en suspend.
Coté faiblesses, le dessin est peu fouillé et surtout très statique, rendant ainsi les batailles peu réalistes. Là où il y aurait du y avoir fougue et panache, on se retrouve avec une armée de playmobils dégommée par des billes. A cela, s’ajoute un coté gore assez curieux et malvenu dans un ouvrage plutôt pédagogique. Les visages des romains sont parfois curieux et ont tendance à tous se ressembler. Au final, c’est bien mais ça pourrait être mieux… Dans le genre historique, mais certes moins pédagogique, les lecteurs ont évoqué la série Vinland Saga, graphiquement plus aboutie et qui est surtout dotée d’un souffle épique qui porte le récit.

Partager cet article

Repost 0
Published by NIORT'en Bulles - dans Club de lecture
commenter cet article

commentaires