Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cases Donjon
  • Cases Donjon
  • : Depuis juin 2006, Niort en Bulles promeut la Bande Dessinée dans le Pays Niortais grâce à son club de lecture mensuel et par son rendez-vous annuel de juin : le Festival A2Bulles
  • Contact

Cases Donjon

Les moyens d'action de l'association sont notamment :

• des rencontres régulières permettant aux membres de découvrir er de faire découvrir les diverses formes de bande dessinée sans en privilégier aucune;
• la publication du journal en ligne, Cases-Donjon, servant de support de communication entre les membres et ouvert à tous;
• l'organisation de manifestations culturelles tels que rencontres avec des auteurs, séances de dédicaces, expositions d'oeuvres choisies;
• l'animation pédagogique dans un cadre scolaire ou non.
 

Visiteurs depuis
le 02/06/2006

Recherche

Adhésion à Neb

Contactez l'un des membres du bureau ou obtenez votre carte d'adhérent et votre bulletin d'inscription à la librairie l'hydragon, 15 rue des Cordeliers à Niort - Coût : 30 €

Archives

10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 10:43
Coup d'Coeur Or

11.10.02

ATAR GULL -  NURY & BRÜNO 

Dans une précieuse cargaison de bois d'ébène, qu'un navire emporte vers la Jamaïque, un athlète ou un guerrier  - le fils d'un roi qui a promis, dès le préambule,  de ne jamais pleurer - attire tous les regards et se vend un très bon prix. Atar Gull devient l'esclave modèle d'une plantation jusqu'au jour où il va se métamorphoser en ange exterminateur.
Un très bel album -  aussi bien en couleurs que dans sa version noir et blanc - qui a séduit les membres du club de lecture qui ont vraiment aimé cette adaptation du roman éponyme d'E. Sue par un des maitres du  scénario, F. Nury. Le dessin de Brüno - une ligne claire vive et épurée -  est parfaitement au service de cette histoire de noirs et de blancs dans laquelle le partage entre le bien et le mal est dynamité et où les différentes facettes de l'esclavage sont présentées. Certains ont même souligné qu'il était assez rare de rencontrer des personnages aussi bien définis dans leur complexité. Un album qui a du « coffre » - 88 planches - comme peut en avoir Atar Gull et qui s'achève sur les premières larmes du héros sans fermer les portes de l'interprétation. Un superbe album qui aborde les thèmes de la vengeance absolue et de l'occident et l'esclavage.

Coup d'Coeur 
Argent
11.10.01

LES IGNORANTS - DAVODEAU

Avec 'Les Ignorants', Etienne Davodeau propose le récit croisé de l'initiation de son compère vigneron Richard Leroy au monde de la Bande Dessinée, et sa propre initiation au monde de la viticulture. Pendant un an, le premier est allé travailler dans les vignes du second, a rencontré les acteurs du vin (experts, copains, fournisseurs, clients...), et s'est prêté au jeu subtil de la dégustation ; il a fait découvrir quelques ouvrages de BDs de styles divers à R. Leroy et lui a fait rencontrer les protagonistes de la chaîne du livre, dont quelques auteurs majeurs.
Par cette retranscription, E. Davodeau partage les rencontres profondément humaines qui sont le ciment de cet ouvrage, et qui en font son côté plaisant. Il donne à voir l'envers du décors, ce qui plaira au Bdphile averti sans gêner le lecteur occasionnel.
L'ensemble des membres du club de lecture s'accorde à trouver cet ouvrage intéressant et agréable, parfois drôle, même s'il n'est pas le meilleur de Davodeau au niveau du partage des émotions. Au chapitre des points négatifs, certains ont été un peu ennuyés par le pitch 'vie ma vie' cher à TF1, par le côté dissymétrique de la rencontre (le monde de la BD n'est rendu que positivement), voire bobo par son volet 'voici ce qu'il faut avoir lu et bu'. La sincérité de la démarche n'est pas remise en cause, même si le thème du livre surfe bien sur ce qui se vend en ce moment.
Au final un ouvrage sympathique, qui mérite largement sa seconde place du club de lecture d'octobre.

 
Coup d'Coeur Bronze

11.10.04 

HUCKLEBERRY FINN - LORENZO & MATTOTTI

Initialement paru en 1978 en Italie, en N&B et dans un format classique, Gallimard offre aujourd'hui une seconde version des Aventures de Huckleberry Finn, colorisée et en format à l’italienne. Lorenzo Mattotti indique dans sa préface que cet album a été pour lui le véritable démarrage de sa carrière. Heureusement pour nous Mattotti abandonnait alors ses études d’architecture pour se consacrer à la bande dessinée.
Le livre rapporte qu’après avoir vécu de nombreuses aventures avec Tom Sawyer, Huckleberry Finn s'est constitué un petit pécule qui attire l'attention de son père, une brute avinée. Huck s'enfuit pour éviter le pire, et son chemin croise celui de Jim, esclave en fuite. Tous deux vont descendre le Mississipi du XIXe siècle et leur histoire est un hymne à la liberté.
Ce récit est adapté du livre de Mark Twain « Huckleberry Finn » un des romans les plus connus de la littérature mondiale. Les membres du club ont globalement apprécié se livre. Le dessin est plein d’originalité, peignant des visages très typés. L’ambiance du Mississipi est bien rendue par des couleurs et le rythme imposé à l’histoire. Le mélange des passages noirs et drôles nous fait revivre la vie de ces jeunes pauvres et des esclaves. Certains du club pensent à relire Mark Twain. Malgré toutes ses qualités les « Aventures de Huckleberry »  se retrouve troisième sur le podium,  face à deux poids lourds « Atar Gull » et « Les ignorants ».

  11.10.03

LES TUNIQUES BLEUES T55 - LAMBIL & CAUVIN

Comme dans les tomes précédents de la célèbre série Les Tuniques Bleues, Blutch et Chesterfield sont chargés d'une nouvelle mission. Les chevaux se font rares au sein de l'armée nordiste. Le duo culte, déguisé en colons, part chercher de nouvelles montures en territoire commanche.
Si le dessin classique de Lambil est toujours aussi efficace, le scénario faiblit. Au bout du 55ème tome, la relation entre les deux héros n'évolue pas et les gags redondants ne surprennent plus. Pas évident en effet de renouveler une formule qui a connu le succès et dont le sujet traité de nombreuses fois s'essouffle.  Cauvin en ferait-il un peu trop? Blutch retrouve son jumeau, des personnages des anciens tomes refont surface... Ce mélange manque d'aventure pour un western et laisse un goût d'inachevé.
Une série qui garde pourtant de nombreux fidèles mais qui s'épuise au fil des tomes. Avant dernière place pour ce tome qui est loin d'avoir séduit les lecteurs de ce mois-ci.
  11.10.05

ROBIN DES POIS A SHERWOOD - F'MURRR 

Depuis 2007, les fans de Romuald rongent leur frein en attendant un nouveau "Génie des alpages", c'est finalement une suite improbable au "Robin des Boîtes" de 1985, que nous livre ici F'murrr. Un F'murrr tout en loufoqueries qui n'a rien perdu de son talent. Après Jehanne d'Arc c'est au tour de Robin des Bois de passer à la moulinette f'murrienne.
Affublé d'un pseudo chapeau melon, ce Robin là s'avère être un bien mauvais tireur à l'arc, un comble pour le justicier de Sherwood. Son entourage n'est pas en reste: Le "Sherifle" de "Nothingham" avec son stetson et ses moustaches à la Sam Peckinpah, Lady Mariann' peu vêtue et très "entrepenante", le tyrannique monarque "Richard Gar de Lyon" et enfin des hordes de moutons admirateurs, venus du tout droit du Suffolk pour bouter l'envahisseur normand.
80 pages de bichromie sur lesquelles règnent l'absurde et le non-sens, voilà ce qui a pu désarçonner les plus jeunes de nos lecteurs, les habitués quand à eux se sont régalés du difficile équilibre dont a fait preuve l'auteur, pour tant bien que mal assurer une cohérence à son récit. Finalement les générations passant, F'murrr reste avant tout un de ces auteurs sur lesquels les avis sont très tranchés.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by NIORT'en Bulles - dans Club de lecture
commenter cet article

commentaires