Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cases Donjon
  • Cases Donjon
  • : Depuis juin 2006, Niort en Bulles promeut la Bande Dessinée dans le Pays Niortais grâce à son club de lecture mensuel et par son rendez-vous annuel de juin : le Festival A2Bulles
  • Contact

Cases Donjon

Les moyens d'action de l'association sont notamment :

• des rencontres régulières permettant aux membres de découvrir er de faire découvrir les diverses formes de bande dessinée sans en privilégier aucune;
• la publication du journal en ligne, Cases-Donjon, servant de support de communication entre les membres et ouvert à tous;
• l'organisation de manifestations culturelles tels que rencontres avec des auteurs, séances de dédicaces, expositions d'oeuvres choisies;
• l'animation pédagogique dans un cadre scolaire ou non.
 

Visiteurs depuis
le 02/06/2006

Recherche

Adhésion à Neb

Contactez l'un des membres du bureau ou obtenez votre carte d'adhérent et votre bulletin d'inscription à la librairie l'hydragon, 15 rue des Cordeliers à Niort - Coût : 30 €

Archives

23 janvier 2007 2 23 /01 /janvier /2007 01:20
    Encore une fois, la sélection s’est avérée riche et le choix fut difficile. Le palmarès peut paraître décevant aux yeux des participants mais il est représentatif de la diversité et la qualité de l’offre actuelle. De l’aveu même des lecteurs, ce fut l’une des sélections les plus complexes à départager. La curiosité et la sensibilité de chacun ont permis d’arriver au résultat suivant :


Les coups de coeur du mois de Janvier 2007 :


Coup de cœur OR :
    La leçon de choses arrive légèrement en tête. Le ton de cet album décrivant un univers pour enfants et intégrant de nombreuses petites « tranches de vie » ont séduit les lecteurs. La narration permet d’entrer dans la tête d’un enfant et c’est très bien vu. Nous sommes obligés d’adopter ses valeurs, son échelle de temps et sa gestion des priorités. Le début de l’album et l’histoire des parents qui se trompent mise en parallèle avec le documentaire sur les lions sont extrêmement bien vus. L’exploitation de cette idée semble insuffisante, mais il s’agit de la vision d’un enfant et, à ce titre, c’est réaliste. Ce qui est important à un instant donné est vite oublié par un nouveau sujet de préoccupation. Le récit est à la fois amusant et cruel et donc très enfantin. Le graphisme s’associe à la nouvelle vague minimaliste (Trondheim). Le scénario est plein de bonnes idées, de petites fenêtres sur la vie d’un enfant à la fois futiles et très denses... même si ça peut paraître frustrant pour un adulte. Une excellente surprise.


Coup de cœur ARGENT :
    Fun Home est avant tout une œuvre autobiographique. Il s’agit de la restrospection d’une femme qui cherche les origines de son homosexualité. Celle-ci s’oriente principalement dans l’analyse des relations qu’elle a entretenues avec son père, présenté sous le trait d’un personnage antipathique d’homosexuel frustré. Le titre de l’album est original et piègeux. Le récit est très riche mais souvent trop intellectuel. Il y intègre énormément de clins d’œil et d’extraits d’œuvres littéraires majeures. Cela colle à la personnalité de l’héroïne mais peut bloquer les lecteurs les moins avertis. A l’opposé, le dessin est facile d’abord, riche mais c’est surtout la densité du texte qui domine. La recherche de l’héroïne sur sa jeunesse est sincère et n’est ni nombriliste ni voyeuse. En conclusion, il s’agit d’un album pas forcément accessible et qui nécessite la pleine attention du lecteur. La démarche du personnage principal est intéressante et il est certain qu’au delà d’un effet de mode cette œuvre marquera et durera.



Coup de cœur BRONZE :
    Les deux tomes du Bouddha d’Azur de Cosey confirment la maîtrise de l’auteur dans sa connaissance de l’histoire et de la culture tibétaine. L’univers décrit est très riche et parfaitement documenté. Coté dessin, c’est du Cosey, donc pour le lecteur découvrant les spécificités du trait de Cosey, le coté très épuré peut paraître déconcertant. L’histoire, certes classique, conserve sa dose d’originalité, même si le premier tome semble facile. L’abord graphique n’est pas forcément aisé mais cette histoire est fluide et le lecteur se laisser prendre par le mystère du bouddha d’Azur. Les références à la série mère de l’auteur, Jonathan, sont nombreuses. Au final, c’est intelligent et bien ficelé et ça se lit avec un grand plaisir. Bien qu’en troisième position de ce palmarès, le bouddha d’azur est arrivé à égalité avec Fun Home.



    Une fois de plus, le manga de la sélection a souffert au palmarès bien qu’il ait laissé une bonne impression. Tout d’abord, Sorcières se caractérise par un graphisme original pour un manga avec de belles trouvailles graphiques. Le trait de type crayonné est réussi et rappelle les œuvres européennes voire les illustrations des contes pour enfants des années 70. Le fil de l’histoire est bien tenu ; à la fois touchant et émouvant. Cependant, même si la première histoire est empreinte de poésie, la deuxième est malheureusement trop didactique et finit sur un ton grotesque. Au risque de se répéter pour ceux qui ont lu la critique de L’orchestre des doigts, les lecteurs liront assurément le prochain tome de Sorcières… Même si les précédents mangas n’atteignent pas le podium, ils suscitent la curiosité et c’est encourageant.




    Small Gods finit loin derrière. Ce comics sent le manque de moyens. Le graphisme est excessivement assisté par ordinateur, cumulant à la fois les approximations anatomiques et des visages inexpressifs semblables à des masques de porcelaine. Le concept et les pouvoirs des héros sont très bons et à ce titre le scénario a du potentiel... Mais cela tourne vite court avec un manque cruel d’exploitation. A ce titre, la fin est très décevante et facile. La lecture s’assimile à la consommation d’un feuilleton américain d'un vendredi soir en deuxième partie de soirée sur une chaîne de grande écoute. Un bon début avec de bonnes idées mais un album qui ne cesse de décliner au fil de pages… entraînant le désintérêt de son lecteur.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Niort en bulles - dans Club de lecture
commenter cet article

commentaires